Ce texte a été rédigé le 3 février 2009 par une éminente philosophe proche des constructeurs de ce four.

Bel exemple d’entreprise technique à l’aube du XXIème siècle, digne d’être cité, entre autres, dans les textes de philo et dissertations de baccalauréat traitant de la technique et du travail.


1. Conditions de réalisation par ordre d’importance :
   - un fil conducteur tenu par le porteur du projet qui donne son unité à la démarche
   - des savoir-faire et du faire-savoir : des compétences physiques et mentales humaines
   - de l’amitié qui met en synergie les atouts spécifiques des uns et des autres
   - un lieu d’installation et du temps

2. « Sommes-nous des êtres humains ou le devenons-nous ? », question de philosophie.

1er argument : Depuis 7 millions d’années, les différentes espèces de la lignée humaine se caractérisent par 1 critère spécifique : l’utilisation systématique de techniques primitives, rudimentaires qu’elles transmettent aux générations suivantes. Sous l’effet de ce mode d’activités, des modifications s’instaurent dans les habitudes de vie des premières espèces humaines : la pensée s’élabore avec la nécessité d’un langage qui communique plus d’informations. Les hommes sont en train de s’hominiser, lentement, gardant ce qui leur est avantageux.

2ème argument : L’évolution humaine continue, liant les sciences, dès leur apparition, et les techniques : la technologie. Les outils et la transmission des connaissances s’intensifient ; l’informatique y joue un rôle de premier plan à la fin du XXème siècle. Le four à pain construit à Mailletard s’inscrit dans cette démarche générale historique humaine, qu’on le pense ou non, qu’on le veuille ou non. Les côtés curieux, investigateurs s’allient aux qualités humaines de persévérance, de solidarité, d’échanges des savoirs et des savoirs-faire.

3ème argument : La nécessité de vivre et de satisfaire les besoins indispensables à la vie se double du désir de réaliser ce qui plaît. Le plaisir de faire et de penser ce que l’on fait satisfait la double essence humaine du corps et de l’esprit. Ceci est de plus en plus vrai et réalisable avec le dépassement tout relatif de ce que Hegel appelle « le règne de la nécessité » dans lequel l’homme n’est qu’un jouet subissant les conditions de la nature.

Mais, « Là où naît le plaisir, le déplaisir n’est pas loin » constatait déjà Socrate, à l’occasion de situations vécues. La construction sur la durée d’un objet technique complexe, et le four à pain en est un bel exemple, ne se déroule pas sans difficultés. La ténacité, la pugnacité, l’amitié sont les qualités psychologiques qui consolident le projet pour le mener à son terme.

Conclusion : Le four à pain de Mailletard, testé et validé par l’obtention de multiples fournées de pains de qualité, auquel j’ai eu le privilège de goûter, matérialise cette convergence de facteurs positifs individuels et qui sont en même temps l’atavisme de la lignée humaine, l’homo faber. Bravo à tous, et ils sont plus nombreux qu’on le croit…. !